Qu’est-ce que le podcast ?

Selon le Larousse, un podcast est une émission de radio ou de télévision qu’un internaute peut télécharger et transférer sur un baladeur numérique. Or, cette définition correspond à un type de podcast : le replay. Dans celui-ci, nous pouvons retrouver des séquences, émissions ou rubriques d’une station radio rediffusés sur une plateforme de streaming : Apple Podcast, Deezer, Spotify ou encore Amazon Music notamment, comme par exemple des rediffusions de séquences audio de France Info.

L’autre principal type de podcast est le podcast natif. Ce dernier est créé spécifiquement pour être diffusé sur une plateforme de téléchargement, en dehors de tout programme radio ou autre. Il en existe de nombreux, comme par exemple le premier podcast universitaire français : Mark & Ting, où nous pouvons retrouver des interviews et contenus exclusifs.

Apple propose aussi sa définition du podcast : Les podcasts sont des émissions gratuites que vous pouvez télécharger et lire, comme une radio ou une série TV. Vous pouvez télécharger des épisodes de podcast individuels, ou vous abonner afin que les nouveaux épisodes soient automatiquement téléchargés dès leur parution.

Origine, dates et personnes clés

C’est le journaliste britannique Ben Hammersley qui crée, sans le vouloir, le terme podcast en 2004, dans un article de The Guardian, en contractant les mots iPod et broadcast (ce qui signifie « diffusion »). En 2005, c’est Apple qui reprend ce terme en l’intégrant à la dernière version de son logiciel iTunes.

Le podcast en plein essor

Lors du lancement du podcast en 2005, il y en avait 3000 disponibles, contre plus de 2 millions en mars 2021.

Un phénomène, accentué par le confinement : en 2020, deux podcasts étaient créés dans le monde chaque minute. C’est d’ailleurs cette année-là que Spotify investit plus de 800 millions de dollars dans le podcast, créant même une catégorie spéciale pour ce type de capsules audio.

Les podcasts de marque

Le podcast est devenu un outil de communication : les marques s’y mettent aussi ! Nombreuses à utiliser ce nouveau moyen, comme nous pouvons le constater sur le site Internet de Goom entre autres par exemple, les marques profitent de cet axe pour s’adresser directement à leurs consommateurs.

Variés, les domaines d’activité des marques le sont aussi : agroalimentaire, avec Blédina, Pernod Ricard, Oreo, etc. ; assurances avec notamment Axa, Groupama, etc. ; automobile, avec Renault ; Citroën, etc. ; distribution, avec Leroy Merlin, Decathlon, Biocoop, etc. ; ainsi que beaucoup d’autres milieux, comme le luxe avec Cartier, Dior, Hermès, le groupe LVMH, etc., mais aussi… Chanel !

Chanel et le podcast :

Chanel est une marque de prêt-à-porter et de maroquinerie (notamment) de luxe française, existant depuis 1910, créée par Gabrielle Chasnel, dite « Coco Chanel », surnom apparemment tiré de la chanson « Qui qu’a vu Coco dans l’Trocadéro ? » qu’elle avait pour habitude de chanter.

Chanel possède elle aussi un podcast de marque, depuis 2017, nommé 3.55, qu’elle décrit comme une « escapade audio » sur son site internet.  

Pourquoi ce nom ? S’il n’est pas explicitement défini, nous pouvons voir un lien de corrélation entre ce dernier et un sac emblématique de la maison Chanel, nommé « 2.55 » (représentant le mois et l’année de fabrication, soit février 1955).

Au programme ? 13 séries, dont : Rendez-vous littéraires rue Cambon, Chanel Connects, événements, les rencontres, conversations avec des célébrités telles que Keira Knightley, Pharrell Williams, Karl Lagerfeld, etc.

Sur la page dédiée à son podcast sur son site internet, la marque décrit ses capsules de la manière suivante : “Chaque fois, il s’agit d’une invitation à découvrir une personnalité qui provient des mondes de la mode et de l’art, pour être plongé dans leurs expériences et leurs observations et aller derrière les coulisses de la création ».

Une des particularités du podcast ? Certains épisodes sont en anglais et d’autres en français. L’opening des épisodes est d’ailleurs dans les deux langues.

Mais, pourquoi ?

Le français permet à la marque de rappeler son origine et la « classe française », pays de la mode par excellence (LVMH, Dior, Cartier, ou tant de groupes et marques françaises de luxe à GRAND succès).

L’anglais, quant à lui, permet d’insister sur l’expansion à l’international de la marque, mais aussi de toucher un public plus large. En effet, les podcasts rencontrant le plus de succès sont anglophones. Ainsi, la marque s’adresse à plus de personnes et peut ainsi faire intervenir des célébrités ou autre parlant anglais, ce dernier étant la langue universelle par excellence.

La musique de fond utilisée est classique, ce qui permet de donner une identité sonore distinguée à la marque, rappelant son appartenance luxueuse.

Pour écouter un épisode, comptez une trentaine de minutes à plus d’une heure selon les capsules.

L’impact du podcast ? S’il n’est pas possible de connaître le nombre d’abonnés au podcast ou d’auditeurs, nous pouvons remarquer le nombre de notes sur 5 sur Apple Podcasts notamment, soit 59, ce qui reste peu.

Pourquoi Chanel fait son podcast ?

Concrètement, si Chanel a créé un podcast, ce n’est pas pour rien. Par ce marketing de contenu, qui n’est donc pas à vocation commerciale directement, la marque entend créer un lien avec ses consommateurs et « fans », en leur proposant du contenu qualitatif, à l’image de la marque, dans des domaines que sont la mode et l’art, soit des milieux intéressants très probablement les admirateurs de la marque. De plus, les invités et podcasteurs se retrouvent dans des endroits qui ont marqué l’histoire de Chanel, tel que l’appartement de Gabrielle (Coco) Chanel, des lieux de défilés, etc.

La marque décrit son podcast comme tel : « Imaginé comme une conversation intime, ce format nouveau favorise le son au-dessus des images et ouvre de nouvelles portes du monde de Chanel ». Développer une relation affective avec ses auditeurs en créant une nouvelle image plus « amicale » et ouverte de la marque, voilà l’objectif ! Mais aussi, rester dans l’esprit de ses auditeurs, en étant une « Librairie virtuelle et très originale, qui peut être gardée et rejouée quand on le souhaite, partout où on l’on souhaite ».

Communication de Chanel autour de son podcast :

Si Chanel ne met pas du tout en avant son podcast sur ses réseaux sociaux tels qu’Instagram, elle a en revanche une page de son site Internet qui lui est dédié, expliquant le concept de chaque série, accompagné d’images et vidéos, ainsi que quelques spots publicitaires sur Youtube datant de 2018, où la marque, en une trentaine de secondes, montre différentes célébrités invitées dans le podcast, présentant en réalité des séries du podcast, tels que « Chanel at the Opéra de Paris » ou encore « Handbags stories ».

Nous retrouvons de nombreux articles en ligne présentant la chaîne et son concept, tels que Marie Claire ou encore Montaigne Style.

Si Chanel ne semble aujourd’hui pas « tout miser » sur le podcast, sa communication à ce propos ne semblant pas particulièrement récente, la marque pourrait cependant, à l’avenir, le devenir, en créant par ce fait un lien encore plus fort entre ses clients ou simples admirateurs.trices et elle-même.

Enora Cassou

Sources :

https://www.instagram.com/p/CaP3VFqrJlE/?utm_source=ig_web_copy_link

https://podcasts.apple.com/fr/podcast/3-55/id1303617644

https://www.franceculture.fr/medias/podcast-radioscopie-dun-phenomene-mondial

https://www.madamebb-prod.com/podcasts-de-marque

https://www.montaignestyle.com/3-podcasts-mode-pour-simmerger-dans-lunivers-du-luxe/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il-vous-plaît entrez votre nom ici